top of page

3 Juin 2024

Après avoir passé un temps en aire paillée la nuit et paddock au foin la journée, les juments suitées passent toute leur lactation à l'herbe.

La plus grande majorité de nos terrains ne sont (malheureusement) pas attenant à nos bâtiments (la moitié d'entre eux se trouvent à 35 minutes en voiture) .

Il est toujours délicat d'aller mettre des juments suitées dans des prés éloignés:

- la surveillance y est moins facilitée

- il n'est pas possible d'y mettre l'électricité sur un poste secteur (avec les poulains avoir une clôture irréprochable avec le courant qui passe fort c'est indispensable)

- les prés sont souvent à côtés de routes passantes donc en cas de soucis de clôture (les poulains ont une grande faculté pour casser les clôtures même bien faites et avec du courant) les risques d'accidents sont bien présents.

- avoir les juments à côté des bâtiments (donc des étalons et installations) facilite le suivi gynécologique et est indispensable pour les saillies.

Afin de tenter de gérer et optimiser au mieux nos pâtures sur place, cette année nous tentons le pâturage tournant avec des paddocks plus petits que ce que nous faisions jusqu'à présent.

Il en résulte une bonne charge de travail supplémentaire en clôture (ne pas oublier de prévoir l'imperméable mais la pluie ça fait pousser l'herbe), une charge financière non négligeable pour l'achat du matériel de clôture et des changements de paddocks beaucoup plus souvent mais si c'est pour gagner en qualité/quantité de repousse de l'herbe et éviter de trop grosses zones de refus les efforts en valent la chandelle !

À suivre...

(difficile de faire des photos qui rendent bien compte des choses)

FB_IMG_1718109218072.jpg
IMG_20240531_204757~2.jpg
IMG_20240601_110607~2.jpg
IMG_20240601_113555~2.jpg
IMG_20240601_113630~2.jpg
bottom of page