top of page

2020: une année d'Élevage difficile: pour conclure:

 

L'écriture de ces lignes aura encore été difficile et réalisée avec les yeux humides...

Elle aura peut être malgré tout permis d'aider à essayer de tourner cette page des naissances 2020.

 

Nous avons tenté l’écriture d'un récit relatant les faits dans le détail mais il faisait ressortir beaucoup d'émotions négatives bien trop présentes encore aujourd'hui.

Ce texte sera donc plus concis et laissera transparaitre moins d'émotion.

Nous avons vu grandir sous leur mère 3 poulains cette année: Kého, Kwame et Kenja.

Sur neuf juments mises à la reproduction en 2019 nous avons donc (heureusement) eu 3 poulains en bonne santé, les 3 juments mises en insémination n'ont pas retenu, Baby a avorté à 1 mois et demi du terme de Kélio, Kérane est mort à 7 jours et Kalio après 24h de vie.

Kalio le premier fils d'Haron des deux M et d'Alba est décédé, après 24h de vie, malgré nos tentatives de soins. En 1h sa température est montée à plus de 40°C et il s'en est allé.

Nous avons nous même autopsié Kalio et n'avons fait aucun prélèvement pour analyser (nous ne nous attendions pas à ce moment là à vivre la suite de notre histoire).

Kalio a hypothétiquement pu succomber des suites d'une infection par la rhinopneumonie (passée totalement inaperçue) chez sa mère.

Kérane fils de Carmen et Haron des deux M est décédé alors qu'il passait sa 7éme nuit et qu'il était rentré au boxe le soir en bonne forme (état général, température, comportement: tout était normal) .

Kérane (presque 60kg quand même...) a été autopsié en laboratoire et nous avons pu faire bon nombre d'analyses.

Cette mort subite a été expliquée par la présence d'un E.Coli multirésistant présent dans de très nombreux organes.

Cette infection bactérienne est soit primaire soit secondaire d'une autre pathologie...

Aucune des deux hypothèses n'a pu à ce jour éliminer l'autre notamment parce que ses analyses en RT-PCR n'ont mis en évidence ni la leptospirose, ni la rhinopneumonie, ni l'arthérite virale équine.

 

Kélio fils de Baby et Haron des deux M est décédé par avortement un mois et demi avant son terme.

Baby a présenté brutalement, en quelques heures, les signes d'une placentite (mamelles gonflées et présence de lait).

La placentite a été confirmée de suite par échographie et un traitement a été mis en place.

Celui-ci n'aura pas suffit pour sauver Kélio que sa mère a expulsé mort 7 jours plus tard.

Kélio a également été transporté en laboratoire pour autopsie et analyses.

Via RT-PCR nous avons cherché la rhinopneumonie, la leptospirose et l'artérite virale équine et aucun des génomes des pathogènes responsables de ces trois pathologies n'a été retrouvé.

Les analyses sérologiques (recherche d'anticorps) de sa mère étaient, quand à elles, catastrophiques.

Elle présentait des anticorps dirigés contre une bonne partie des maladies équine de la terre (sans aucun signe clinique...) ...

La leptospirose semble être pour autant une cause très fortement probable de la placentite qui a déclenché l'avortement malgré le traitement administré dès les premiers signes.

Après un petit coup de mou et un traitement un mois après son avortement Baby va bien aujourd'hui et a droit à une année de repos.

 

Quelques 4500 euros d'analyses plus tard (pour les poulains, les juments et les étalons) nous ne sommes toujours pas bien avancés sur les raisons exactes de cette hécatombe..

Beaucoup de questions restent et resteront sans réponses...

Un terrible sentiment d'impuissance, de la tristesse et parfois du désespoir pour au final nous rappeler que les aléas de l'élevage sont ainsi, cela peut arriver, sans prévenir...

Nos juments continuent d'être en forme comme elles l'ont été durant toute leur gestation 2019/2020.

Les 9 présentées à la saillie au printemps 2020 ont été fécondées sur leur premier cycle de chaleur.

 

9 poulains à naitre en 2021, mais il n'y aura pas de vrai frère/soeur de Kalio, Kérane et Kélio pour cette année ... le temps d'accepter ...

Nous terminerons avec une douce pensée pour Alba, Carmen et Baby qui ont vécu la perte de leur poulain avec courage.

bottom of page